Des vaches heureuses

Nos yaourts sont pleinement le résultat de la vie des vaches à la ferme, au rythme de la nature

A l’origine du goût de frais et de nature de nos yaourts : l’alimentation des vaches, dans une vaste ferme laitière

Un troupeau heureux… et qui mange bien

Nos vaches sont heureuses, et de toutes les couleurs : normandes, flamandes, montbéliardes, jersiaises et pie-noires ; elles se mélangent allègrement.

Les vaches sont dans la nature de mars à novembre, en fonction de la météo. Elles disposent d’un très grand espace : elles broutent un herbage par jour de nos 125 hectares de prairies naturelles, sur les hauteurs de Saint-Germer-de-Fly, dans le beau terroir laitier du Pays de Bray. 

En hiver, lorsqu’elles ne broutent plus l’herbe des prés, les vaches mangent tranquillement l’herbe, le trèfle, les féveroles et des céréales mis en réserve l'été et séchés sous un double toit, ventilés lentement : tout garde toute sa bonne odeur naturelle ! 

Jamais nous ne leur donnons de l’herbe ensillée. L’herbe sous ensillage fermente, elle donne des gaz aux vaches… ce n’est pas naturel et c’est mauvais pour la couche d’ozone.

Produire Bio, c’est aussi se réapproprier des savoirs d’autrefois… et ainsi ne plus être dépendant des notices des fabricants de pesticides et engrais synthétiques. Ces produits industriels sont nécessairement standardisés, et adaptés seulement à une météo stable - ce qui n’est pourtant jamais le cas. 

Produire en bio impose au contraire d’être à l’écoute de la nature, de « sentir » quand c’est le bon moment de faucher, de semer, de récolter. Le bio c’est du sur-mesure, pas du prêt à porter !